Fouilli furieux

02 novembre 2013

La vie est trop courte pour perdre les bonnes habitudes #3

Enfin nous voila un peu touchés par la grâce alors je fais le dos rond et je profite. Je sais bien qu'il y aura d'autres dispuotes, d'autres insultes, d'autres "je vais pas suporter ça toute une vie putain, même pas dix minutes de plus", et probablement même d'autes "je mérite bien mieux que ça, ça ferait quoi d'aller tenter sa chance ailleurs". Mais aujourd'hui je sais, ou en tout cas je crois savoir que la fin, c'est pas pour tout de suite, oh que non. Et peut-êter même, si j'osais, et si j'avais pas peur de nous porter l'oeil, je dirais qu'il me semble que je crois penser que le pire est derrière nous. Enfin.

 

Posté par faithfullyyours à 13:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]


26 octobre 2013

La vie est trop courte pour perdre les bonnes habitudes #2

Posté par faithfullyyours à 23:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 octobre 2013

La vie est trop courte pour ignorer la poésie du quotidien (et son lol)

L. est un élève de cinquième. L. est complètement taré. J'ai envie de dire con, mais c'est pas ça, il est 100% à côté de ses pompes, incapable de rentrer dans le moule scolaire, toujours sur un million d'azimut et donc en train de rien foutre, mais con, nan.

N'empêche que j'ai essayé de lui faire écrire le mot "oeuf" correctement, à plusieurs reprises, en vain. jusqu'à ce que je me rende compet qu'en fait, L. ne sait pas ce qu'est un e dans l'o. heureusement son voisin de derrière M. sait, lui (en cinquième, tu m'étonnes, y a de quoi êter fier quand même hahahaha je ris pour ne pas pleurer).

Il est donc sommé d'aller au tableau pour montrer, et pendant qu'il commence à écrire je me tourne vers L. en lui disant "Regarde bien hein, tu regardes parce que quand même, il est temps que tu l'apprennes là". Et puis je me retourne vers M. M. est en train de dessiner des petites vaguelettes sous mes yeux médusés. Je bégaye abrutie par la stupéfaction:  "Mais... tu fais quoi M. là? Tu... tu te moques de moi?" Pas du tout. PAS DU TOUT. Plein d'assurance, M. sait très bien comment on fait le e dans l'eau.

Posté par faithfullyyours à 21:37 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

28 août 2013

La vie est trop courte c'est dommage que tout le monde s'en rende pas compte

hier soir je regardais Batman Begins, que je croyais que ça allait êter mortellement chiant vu ce début chinois un peu zarbi où ce que je comprenais rien mais qu'en fait ça allait même s'il a fallu supporter le visage de Katie Holmes qui m'a toujours fait penser à une sorte de shi tzu ou de yorkshire, à cause de son nez vous savez, je trouve qu'il la défigure, mais passons.

Et soudain cette révélation: le mari il aurait jamais pu être un super héros en fait. Batman on lui "Oh, il y a un problème viens vite", il se jette dans un ascenceur, en 5 mn il est sur place.

Le mari on lui dirait "Oh il y a un problème, viens vite", il dirait, "ok, j'arrive, je prends l'ascenceur, je prends une douche parce que j'ai transpiré, je me brosse les dents, je mets mon déodorant, j'oublie pas mon gel, et je suis là. J'ai le temps d'aller vérifier la pression des pneux de la marimobile je crois. A tout de suite" Et ainsi périrait Fessefouilli city.

Posté par faithfullyyours à 10:41 - Commentaires [1] - Permalien [#]

25 août 2013

La vie est trop courte pour donner des indications précises

- Allo chérie? Oui je cherche le film tu sais... Il est sortie il ya  trois ou quatre ans... Il y a une fille dedans... C'est un film-dessin animé.... Un film anglais... américain... Elle vient du pays tu sais... Le pays où ils sont tous partis là... Non pas les Etats-Unis... Celui avec la famine... Oui l'Irlande.... Tu sais c'est une princesse, et on lui dit qu'elle doit... elle a une tignasse.... tu sais, elle est rousse....

- Tu veux dire, Princesse Rebelle maman?

- Oui c'est ça, merci chérie.

 

Ma mère, la personne la plus angoissante, et la plus drôle de ma vie. En même temps.

Posté par faithfullyyours à 21:10 - Commentaires [1] - Permalien [#]


16 juillet 2013

La vie est trop courte et les temps sont durs

Enfin des fois. Du coup je blog moins vous savez je me recentre sur l'essentiel et sur moi-même ça aide. enfin je dis ça mais on est heureux vous savez, c'est l'été, il fait bon, on est bien, on a presque trouvé nos repères à trois (j'allais écrire à truie, mais putain j'ai quand même pas grossi à ce point putain de bordel de clavier de merde fous moi la paix). Et en plus on part bientôt en vacances. LE BONHEUR.

 

En gros on est bien soyons honnête, mais après, le quotidien est fait de petites merdes qui nous lourdent un peu, même si on oublie vite, et puis tous ces petits trucs, dans le fond, ça finit par miner un peu. C'est pas grand chose hein.

 

Tout ça pour dire que je voudrais bien vous raconter de façon marrante ces petits trucs à la con qui nous broutent (en 2014 je me mets à parler correctement, j'en profite pour écouler mon stock de gros mots là), mais bon j'aurais peur que les gens voient surtout le côté un peu relou de la chose et n'apprécient pas pleinement le côté lolant de nos aventures fessefouillesques. Mais promis à un moment je me remettrai à vous raconter des trucs. a un moment bientôt hein.

 

Kissoux doux (J'ai mis un rouge' à lèvres fuschia ça doit être ce truc qui me fait écrire des horreurs pardons).

 

Votre fesse-fouillie bien aimée.

Posté par faithfullyyours à 10:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 juin 2013

La vie est trop courte pour ne pas retourner au travail

Du coup samedi je me suis rendue sur mon lieu de travail, histoire de commencer à me préparer psychologiquement pour septembre.

D'abord il a fallu s'habiller. Avec de vrais habits je veux dire, pas "Nan mais vas y ce pantalon la petite tâche là personne la verra et puis ça va, qui osera me dire qu'il y a de la compote sur mon pull toute façon elle part pas au lavage si les gens sont pas contents qu'ils se cotisent et me rachète un pull". Des habits propres. Bon, pas repassés, j'en suis pas encore à ce point.

J'ai mis un t-shirt et une jupe. Genre une jupe de tailleur quoi. Une vraie jupe de travail. Après j'ai trouvé que c'était un peu triste alors j'ai aussi mis un collier. Un collier charmant qu'on m'a rapoprté d'un voyage lointain et qui sent bon l'exotisme un collier. Un collier fait de graines et de noyaux de fruits, qui forment une jolie fleur. Autant vous dire que c'est comme si autour du cou je m'étais mis un panneau avec écrit "COUCOU JE SUIS PROF" dessus. Un panneau qui dirait aussi "Pour l'instant vous me voyez parée de l'éclat de ma dignité mais pas d'inquiétudes, dans quatre mois vous me verrez couverte de craie des pieds à la tête" ou encore "Je sais que vous ne serez pas étonnés le jour où j'arriverai au travail avec une étiquette que j'aurai oublié d'enlever sur mes habits, et avec des sappes qui quoi que colorées ne vont pas trop trop ensemble".

 

Je suis rentrée avec mes classes pour l'an prochain, une boule dans le ventre un peu quant aux incertitudes de l'emploi du temps que pitié ne me faites pas un emploi du temps qui chie dans la colle avec la crèche, et gonflée à bloc. Genre viendez les gens je bosse tout l'été pour avoir fait un max et pouvoir glander un peu au moins au début de l'année, le temps de prendre mes marques.


J'ai dû relire les programmes. Je peux vous dire une chose: cette année sans travailler m'a un tout petit poil rendu con. J'ai peiné à comprendre pas mal de trucs. Chaque fois que je lis "proposition subordonnée" quelque chose meurt en moi. Et depuis j'ai surtout depuis samedi j'ai mis plein de bordel sur mon bureau.

 

Limite j'ai hâte en fait.

 

 

 

Posté par faithfullyyours à 14:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 juin 2013

La vie est trop courte pour ne pas prendre conscience de ta monstruosité

Bon, toute l'année on t'explique que si t'as de la cellulite, t'es monstrueuse. T'inquiète pas, ils sont gentils les labo, ils ont mis en place plein de crèmes chelou et des céréales qui font faire des beaux cacas pour que ouf à la fin tu puisses quand même avoir forme humaine, en te donnant beaucoup de mal, et que tu dégoutes pas trop les gens quand tu mets autre chose qu'un sac à patate. Bon ça on s'y est fait hein, à cette histoire comme quoi si jamais tu es pas mince, lisse, jeune, et que pardessus le marché t'as de l'acné et tu brosses pas tes dents mille fois par jour en machant des bonbons à la menthe pour avoir une haleine fraîche, tu es une erreur de la nature et t'auras jamais de vie sociale. Toute façon t'en mérites pas. si t'as le malheur de pas être parfaitement épilée meuf, je t'en parle même pas.

 

Mais alors là où des fois tu te dis que ça va un peu trop loin, c'est quand on commence à faire des serviettes hygiéniques parfumées et qu'on les vend avec, vous savez, la pub là, avec la fille elle a ses règles, elle sait bien qu'elle pue, parce que c'est bien connu, quand on a nos règles on pue tellement qu'on n'ose pas s'approcher des autres. Oui parce que les règles c'est très sale, c'est la honte. Heureusement Varagnagna est là pour te faire mettre plein de parfum sur ton dedans et puis c'est pas grave quand t'auras une mycoses tu t'achèteras du Roger Ecaillé pour te laver ton machin qui est si sale.

 

Putain j'attends la pub qui vendra des slips parfumés pour hommes. Ou alors faut croire qu'ils sentent la fleur de partout et n'ont que des organes d'une autre noblesse que les nôtres.

 

La femme est naturelle c'est-à-dire abominable disait Baudelaire. Bah tu peux revenir c'est bien passé ce temps là mon bon monsieur.

Je sais même pas comment je me souviens de ce genre de trucs. Je suis tellement cultivée que j'ai envie de me faire l'amour. Mais faut d'abord que je m'épile et que je parfume mes petits recoins.

Posté par faithfullyyours à 09:56 - Commentaires [3] - Permalien [#]

02 juin 2013

La vie est trop courte pour ne pas confesser le dimanche #1

Ouais, y a des jours où je mérite d'êter la conne qu'on fesse. Par exemple parce qu' hier soir en retrant d'une soirée arrosée, j'ai décidé que 1h du matin c'était l'heure pour se brosser les dents dans la voiture sur le chemin du retour. Mais je savais pas mesdames et messieurs, je savais pas moi que ça allait laisser des grandes trainées de dentifrice partout sur la portière et la vitre. Je savais pas que tout le monde allait passer la journée à me dire "AH BAH PUTAIN QU'EST-CE QU'ILS ONT MIS A VOTRE VOITURE LES OISEAUX". Et ne pas oser répondre que nan, c'est moi, j'étais un poil bourrée j'ai craché mon dentifrice par la fenêtre. Voila.

Posté par faithfullyyours à 22:32 - Commentaires [3] - Permalien [#]